daniel fanzutti architecte

Collège - Le Puy Sainte-Réparade

Collège Le Puy Sainte-Réparade

COLLÈGE

Le Puy Sainte-Réparade

Le collège du Puy Ste Réparade s’installe dans un ensemble compact autour d’une cour centrale protégée du vent et de la circulation de la RD 561. Dispositif essentiel, la cour est au cœur de l’établissement et permet des relations multiples, simples et rapides entre tous les lieux de vie de l’établissement regroupés à rez-de-chaussée.

La compacité et l’unité entre le bâtiment et la cour, qui apportent une efficacité fonctionnelle à l’ensemble des usagers, étaient aussi nécessaire à la conception d’un parti d’aménagement crédible, sur un terrain linéaire, étroit et fortement contraint par le retrait de 20m à l’axe de la voie au sud ou encore par le prospect de la parcelle résiduelle voisine au nord-est du site.

Cette compacité permet d’avoir un projet linéaire et suffisamment étroit, à l’image du terrain pour dégager tout autour, les voies de circulation permettant de répondre aux exigences du maître d’ouvrage dans la gestion des flux et la différenciation simple, claire, et sécurisée des accès (véhicule, élèves, enseignants, personnel de service et maintenance).
Les flux se répartissent ainsi suivant 3 axes Est/Ouest séparés. Au nord, une entrée de service gère l’ensemble des accès fonctionnels internes du collège : livraisons, maintenance, stationnement du personnel enseignant, administratif, et de service, logements, ambulance. Au sud, une voie piétonnière externe, avec ouverture possible ponctuellement aux véhicules permet l’accès indépendant au gymnase, à l’amphithéâtre et à la cour pour maintenance. Cette voie devient l’accès pompier pour ces lieux lorsqu’ils sont coupés du collège et pour les façades des classes au R+1 sud.

Le flux important et délicat des élèves est géré en partie centrale à l’est, totalement séparé des autres accès malgré la faible longueur de cette seule limite est disponible pour les accès. Ainsi, le schéma du circuit des autobus et du dépose-minute prévu au programme est respecté. Il gagne en lisibilité,fonctionnalité et sécurité.

À l’ouest du terrain, un ensemble homogène regroupe gymnase, salles d’activités et plateau sportif. Il s’isole simplement du collège tout en restant immédiatement accessible de la cour de récréation comme de l’extérieur. Sur le plan architectural et urbain et compte tenu de la situation de la parcelle au cœur du croissant formé par la RD561, le gymnase s’identifie singulièrement comme la poupe du bâtiment à l’opposé de l’entrée principale formant la proue. Ainsi, dans la dynamique de la circulation sur la RD, le collège s’identifie toujours comme bâtiment public institutionnel.

La linéarité du bâti, des voies, et l’organisation du plan de masse suivant ces 3 axes Est/Ouest, s’accompagne par un traitement végétalisé composé de haies d’essences locales suivant la même orientation, qui immerge le bâti dans le végétal. Cette immersion apporte un confort hygrométrique aux usagers, une meilleure insertion paysagère et renforce la magnifique haie qui borde le terrain au nord. Ainsi, le paysage environnant, structuré par les haies de végétaux nées d’une activité agricole séculaire ayant toujours su prendre en compte simplement et efficacement le vent et le soleil, devient l’écrin qui installe le collège dans une identité forte du territoire provençal.


Le parti architectural sert le parti d’aménagement par un volume sobre et épuré qui tire son identité de la précision constructive, de matériaux de qualité, simples et pérennes. L’horizontalité des masses sans image surfaite s’intègre dans le paysage. Seule la façade principale sur la voie menant au hameau « les Goirands » à l’est, affirme la statut d’équipement public, avec un porche d’accès aux élèves qui offre un lieu d’attente abrité de la pluie et des vents dominants.

L’apparente compacité du plan recèle une richesse de situations, de vues et de transparences sur le paysage environnant, que l’on soit à rez-de-chaussée ou sur les coursives distributives à l’étage. À l’est et au sud, le hall double hauteur et les préaux offrent de larges vues cadrées. Au nord, la transparence de la salle de restauration fait rentrer le paysage et la grande haie dans la cour de récréation. À l’étage, les coursives nord et sud offrent des perspectives en profondeur vers l’ouest sur l’espace végétalisé du plateau sportif. Le parti architectural d’ensemble propose l’intimité d’un espace protégé avec un repérage simple et synoptique des différents lieux, facile à gérer, à entretenir et à surveiller, tout en étant largement ouvert sur les paysages qui l’accueillent.


La fonctionnalité a été conçue en rapport à l’accessibilité, ainsi qu’à l’orientation. Deux niveaux homogènes et horizontaux permettent une accessibilité à tous les usagers : :élèves, enseignants, personnel de service et administratif. Les corps de bâtiments orientés nord-sud, favorisent le contrôle de l’incidence lumineuse pour le confort thermique et ergonomique, ainsi que les choix possibles de contrôle naturel des conditions climatiques.
Le rez-de-chaussée accueille les lieux de vie qui accompagnent l’enseignement, dans une progression logique depuis l’est, avec le porche et le hall d’accès prolongé par le préau, jusqu’à l’ouest avec le restaurant et le foyer des élèves. L’amphithéâtre, près du parvis, est accessible depuis le hall des élèves et de l’extérieur près des stationnements du dépose minute. À l’intérieur, on accède à l’ensemble restauration par un cheminement couvert en prolongation du préau qui abrite également l’accès à la vie scolaire. L’administration protégée du bruit derrière la loge est facilement accessible depuis le hall. Les agents administratifs disposent, comme les enseignants, d’un accès particulier proche au nord depuis les stationnements qui leur sont réservés. Les ensembles sanitaires élèves, mis à distance des autres locaux, sont immédiatement repérables sous le préau depuis la cour et la vie scolaire. Le foyer des élèves occupe l’aile sud sous le préau reliant le hall et l’accès au gymnase. L’ensemble des services de cuisine et d’entretien au nord ouest s’ouvre sur une aire commune de livraison et de manœuvre. À l’ouest, les deux salles d’activité ainsi que le gymnase et ses vestiaires ferment la cour en la protégeant des vents dominants et du fort rayonnement solaire d’ouest. Un fonctionnement général très simple organise les flux à partir des vestiaires. L’espace qui relie le gymnase, les salles, et les gradin fonctionne comme un vestibule qui dessert aussi bien l’intérieur que l’accès aux terrains extérieurs.
Le premier niveau est totalement dédié à l’enseignement. Les salles banalisées occupent l’aile sud tandis que l’enseignement technique et scientifique s’installe à l’aile nord. À l’est, l’espace des enseignants et les enseignements artistiques s’organisent avec d’avantage d’intimité en proue de bâtiment, autour du symbolique CDI très accessible depuis l’accueil, les classes et la cour. Les circulations se font principalement par la cour qui devient dans ce cas un grand hall de distribution, ainsi que par les coursives de l’étage, qui permettent un repérage visuel simple de l’ensemble des lieux.

Au dernier niveau partiel à R+2, distribués par deux escaliers principaux et deux ascenseurs, les logements traversants, sont largement ouverts sur des grandes terrasses privatives orientées à l’est et protégés du bruit de la RD par des voiles pignon opaques en béton destinés à agir comme un bouclier phonique.

Enfin l’accès principal a été principalement soigné tant dans sa résolution architecturale, que dans son dimensionnement, pour répondre à une clarté, une simplicité et une sécurité indispensable au meilleur accueil des élèves. Les stationnements minute, bien séparés de ceux des bus, avec les rayons de giration requis, s’articulent avec le parvis extérieur en béton désactivé qui conduit dès la grille d’accès franchie à l’espace protégé du porche avant le hall principal. Les masses opaques formées à gauche par l’amphithéâtre et à droite par le pôle administration mettent en valeur une perspective en profondeur sur l’ensemble de la cour, immédiatement perceptible des l’arrivée en bus ou en voiture, et annonce le soin avec lequel cet ensemble architectural peut accompagner l’ensemble des élèves et usagers par une série d’espaces lumineux, lisibles et clairement identifiables.
Conseil Général des Bouches-du-Rhône
réalisation : 2014
surface : 7700 m2
coût estimé : 1749000 €