daniel fanzutti architecte

Pôle administratif et restructuration de la mairie - Remoulins

Pôle administratif et restructuration de la mairie Remoulins

PÔLE ADMINISTRATIF ET RESTRUCTURATION DE LA MAIRIE

Remoulins

En lisière du centre ancien de Remoulins et sur son plus grand axe de circulation, le site d’implantation des deux projets, Mairie et Centre Administratif, revêt une importance urbaine stratégique.
Le passage de la voie départementale (avenue Geoffroy Perret) dans le centre vivant de l’agglomération est à la fois un atout et un handicap : le trafic routier engendre des nuisances, mais favorise l’activité. Les nombreux commerces entre le site d’implantation et la place des Grands Jours attestent cette vitalité.

L’objectif principal de regrouper en centre-ville l’ensemble des services publics présents sur la commune est aujourd’hui légitime dans l’usage du sol au regard des démarches environnementales qui imposent de nouvelles attitudes tant dans l’organisation d’un site que dans les réponses architecturales qui vont pouvoir s’y inscrire.

Le site est particulièrement adéquat pour l’installation d’équipements structurants, si les conditions d’accès du public sont réunies. Il est indispensable de minimiser l’impact des stationnements et de leurs accès sur l’avenue : le projet choisit un stationnement latéral, depuis la voie secondaire, pour la Mairie, et un vaste stationnement en fond de parcelle, desservi par la voie créée, pour le Centre Administratif.

Les éléments essentiels d’une demande programmatique que sont la gestion des différents flux de desserte et d’un rapport optimal à l’orientation vont guider l’élaboration générale d’une réponse architecturale tant dans son installation sur le site, que dans l’ensemble des choix successifs de son développement technique et fonctionnel.

Les vastes trottoirs, le long de l’avenue, sont réservés aux piétons. Un parvis largement dimensionné, au sol minéral, ombragé d’arbres de hautes tiges, accueille le public du Centre Administratif. La situation particulière de la Mairie, en fond d’un ancien parc, est préservée, de même que le caractère clos et protégé de la parcelle. La belle allée de platanes reste l’axe de composition, et articule le cheminement depuis la voie principale, au travers du jardin, vers le parvis en façade sud de la Mairie.

Les deux parcelles rectangulaires de la mairie et du centre administratif présentent une orientation principale Nord-Sud ; Cet axe va organiser les différentes fonctions et liaisons entre les deux pôles administratifs et définir un principe d’organisation spatiale des espaces publics extérieurs.


Le centre administratif

Les surfaces proposées par le programme pour le batiment du centre administratif et ses espaces extérieurs saturent le site si l’on envisage une construction en R+1. La volonté de préserver des espaces publics ouverts et paysagers a rapidement imposé un bâtiment sur trois niveaux.
Ce choix fonctionnel s’inscrit en cohérence avec les données d’une problématique liée au développement durable : économie dans l’usage du sol, plus faible imperméabilisation, meilleure compacité du bâti.

La complexité fonctionnelle des différentes unités administratives ainsi que la distinction des flux du public et du personnel ont abouti à un parti composé de deux entités de bureaux orientées Nord-Sud et séparées par un patio planté. Les espaces d’entrée, de liaisons et de circulation, orientés Est-Ouest, sont autant de transparences sur le patio et d’espaces de convivialité mais aussi d’attente et d’accueil liés aux différents services publics présents dans le bâtiment. Ce parti clair renforce l’expression volumétrique du projet, soutenue par un bardage bois vertical ajouré sur les façades totalement vitrées des circulations.

L’entrée principale du public est à l’Est, sur le parvis en bordure de l’avenue Geoffroy Perret qui articule les deux équipements publics. L’accès des piétons est favorisée par cette implantation sur la moitié Nord de la parcelle, en léger retrait du front bâti existant. Le parvis est lisible depuis l’avenue et confère un aspect institutionnel à l’équipement public à l’aide d’une expression architecturale forte et claire.

Le parti architectural et fonctionnel va s’attacher à développer dans ses moindres détails ces principes d’organisation générale du site et de son orientation.

L’espace d’accueil en liaison avec le patio est un lieu de première importance dans le prolongement naturel du parvis. Son traitement soigné et sa mise en lumière en font un espace majeur, un lieu de circulations et de transparences, ouvert sur l’espace public que l’urbanisation en cours va transformer.

Il permet une vision synoptique immédiate de l’organisation du centre administratif, et dessert directement toutes les unités fonctionnelles (deux par niveaux, une au Nord et une au Sud) à partir d’un escalier central en totale transparence sur le patio.

Le même schéma de distribution axial et très lisible est simplement reproduit symétriquement pour les espaces d’accueil et de circulation du personnel.

Deux services seront directement accessibles en rez-de-chaussée depuis l’espace public, comme précisé dans le programme : Centre Mas Careiron et l’établissement financier (La Poste). Au premier étage, le Point emploi et la Trésorerie sont desservis directement de part et d’autre du palier au-dessus du hall d’entrée. Les bureaux à louer complètent le programme du Point Emploi. Leur situation, à l’étage intermédiaire favorisera toute utilisation ultérieure liée à un pôle de fonctionnement préexistant, ou à une nouvelle entité. Le niveau R+2, sur le même modèle, est composé par l’Inspection Académique et le Centre Médico-Social. Les salles de réunion (espaces communs), en attique et à l’écart des flux principaux sont facilement accessibles par l’ensemble des pôles fonctionnels par la desserte privée à l’Ouest.

Les accès aux parkings situés dans le sud de la parcelle se font par la nouvelle voie créée, qui relie l ‘avenue Geoffroy Perret et la rue de l’Egalité en longeant le mur situé à l’Est de la parcelle, et qui résout la servitude de passage.

A l’Ouest, le stationnement du personnel est organisé sur une bande, avec un accès réservé indépendant. Il relie la nouvelle voie et l’entrée dédiée au bâtiment. Il offre 26 places de parking, dans la typologie la plus rentable et la plus économe en terrain. Ce stationnement fait aussi office de voie de desserte interne pour le service de maintenance (locaux techniques). Toute cette aire dédiée au véhicules fait l’objet d’un traitement paysager important, qui avec sa situation à l’arrière du bâtiment, vise à limiter son impact, notamment depuis l’avenue Geoffroy Perret.

L’espace de détente arboré, à l’Ouest du Pole Administratif, complète ce dispositif de masque, et tempère le parvis, plus minéral. Les espaces de représentation, publics, dédiés aux piétons, sont orientés sur l’avenue, et favorisent les échanges entre les deux équipements, en réduisant les nuisances liées aux véhicules.

La Mairie

Le parti architectural pour la réhabilitation et l’extension de la Mairie s’est imposé de lui-même dans la réflexion globale sur le projet, avec une volonté majeure d’en minimiser l’impact environnemental et structurel.

La complexité du bâtiment existant et les besoins du programme inscrits dans le scénario ont posé le problème de l’organisation spatiale mais aussi de l’adaptation constructive du bâtiment.
La réflexion s’est attaché à développer un projet dans lequel le programme s’adapte au bâtiment existant de manière millimétrique et non l’inverse. Les modifications de la structure sont peu importantes, mais essentielles pour répondre aux normes TPHE sur l’existant.

L’entrée principale sur l’axe majeur, dans le prolongement de l’allée du parc, permet une organisation concentrique autour de l’accueil. Un passage couvert, en façade Sud, relie les différentes entrées fonctionnelles ( accueil de la Mairie, Police Municipale, Pôle Réception).

Le traitement du hall, et sa mise en lumière grâce aux larges ouvertures en façade Sud, permettent une lecture immédiate de l’organisation fonctionnelle du projet de la Mairie.

Les bureaux et services des élus sont répartis entre le niveau du rez-de-chaussée et le 1er étage, autour des espaces d’accueil ou du palier largement dimensionné de l’étage. L’escalier secondaire, au Nord, de desserte interne des élus et du personnel, permet d’accéder aux services et espaces de réunions. Il se poursuit vers les combles où peuvent être logées des surfaces d’archives, de stockage et d’équipements techniques, suivant le diagnostic à réaliser sur la structure.

Une vaste salle de réunion, orientée au Nord et largement éclairée actualise la façade sur la rue d’Avignon. La construction de cet espace sur la terrasse existante permet de donner au bâtiment une véritable dimension d’équipement public, unitaire et urbain.

L’entrée de service est maintenue, mais déplacée dans la courette qui articule l’édifice existant et l’extension. Autour de la cour, les espaces techniques et le local réchauffage sont abrités de la vue du public, sans imposer une multitude d’ouvertures sur la rue d’Avignon.

La grande salle de réception et du Conseil se développe vers l’Est, en complétant le volume existant et les rapports entre façade sur rue, au Nord et façade sur Parc, au Sud. Les qualités urbaines et d’implantation de l’actuelle Mairie sont poursuivies et complétées par l’extension.

Les aménagements en façade Sud : tonnelle végétalisée, larges ouvertures entièrement pivotantes exploitent au maximum les qualités paysagères inscrites dans le site. La pergola et la tonnelle apportent une qualité architecturale, thermique et d’usage depuis les entrées, latérales ou axiales.

La qualité paysagère de la Mairie actuelle est préservée et magnifiée dans les nouveaux usages proposés.
Mairie de Remoulins
réalisation : 2014
surface : 1770 m2
coût estimé : 3990000 €